Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 juin 2013 1 10 /06 /juin /2013 00:24

célébrités pris comme personnages :

Song Seung Heon _ prof particulier de math de Geun Seok

Moon Geun Yeong : park Geun Yeong

Jang Geun Seok : petit frère de Geun Yeon; Park Geun Seok

Yeom Jeong Ah : Park Jeong Ah

Mun Chae Won : Meilleure amie de Geun Yeong

(les âges ne sont pas coréens, j'ai changé la vie des personnages qui ne m'appartiennent pas, contrairement à l'histoire, et le système pour les anniversaires est celui que nous connaissons)

bon, c'est mon premier one shot (il sera long, parce que je sais que si je fais plusieurs chapitres, je ne finirai pas le concert), bonne lecture, et ne soyez pas trop sévère please.

Bon, alors, déjà sachez que ce one shot date d'il y a très longtemps, mais  par deux fois déjà , ce que j'y avais ajouté avait été supprimé, du coup j'en avais marre, et je ne l'ai repris qu'aujourd'hui. C'est très nunuche, et je trouve ça assez mal écrit, mais j'avais envie de le finir alors voilà. Enjoy, et dites moi ce que vous en pensez.

 

_Omma! appella mon frère directement en rentrant dans la maison, j'ai eu des notes.

En entendant ça, je courus directement dans la cuisine: il était hors de question que j'écoute les explications bidon que ma mère allait, de toute façon, croire.

_ Quoi?! Comment ça t'as eu 5 en math! entendis-je depuis mon refuge quelques secondes plus tard. Tu veux faire comme ta soeur? Partir dans une école minable? Au moins, c'est une école de filles, sinon je l'aurai vraiment reniée, ajouta t-elle.

Franchement, elle exagère. Je suis pas dans une école pourrie. C'est juste pas la meilleure. En même temps, j'avais pas envie de partir dans un lycée, mixte certes, dans lequel je n'aurais connu personne. Mais j'avais déjà dit ça maintes fois à ma mère, et elle s'en fichait comme... ben comme de moi. Bon, du coup je me rattrape en travaillant plus, mais la première reste ma meilleure amie, Chae Won.

_ Tant pis, repris ma mère, je vais devoir te prendre un tuteur, j'ai pas vraiment le choix de toute façon, je veux que tu entre dans une bonne université. Mais t'as intêret à avoir de bonnes notes après ça.

_ Ye Omma.

 

Le soir même, Omma appela le journal pour poster une annonce. Un jeune homme appela à la maison dans la semaine, pour y répondre. Omma l'invita à passer faire un essai le mercredi suivant.

Quand il arriva comme convenu, ma mère n'était pas là. J'étais dans ma chambre quand il a frappé à la porte, mais personne ne répondit. Je me décidai donc à descendre, pensant que Geun Seok écoutait encore son I-Pod à fond (je tiens à préciser que ma chambre est la seule, avec la chambre d'ami à se trouver au dernier étage, donc il faut comprendre pourquoi j'avais la flemme de descendre). Alors là franchement, je dois avouer que jamais je n'aurai cru voir un jour un homme aussi beau. Ébahie au départ par sa beauté (non, mais il est vraiment trop beau non?), je me repris vite, et m'inclinai légèrement:

_ Annyeonghaseyo

il me répondit de même, et engagea la conversation:

_ Mme Park? demanda t-il, perplexe

_ Non, je suis sa fille

Il soupira (?)

_ C'est pour vous les cours de math?

_ Non, mon petit frère.

_ Oh... Dommage, dit-il en me faisant un clin d'oeil

j'ai explosé de rire, avant de le faire entrer. Il accepta ma proposition de lui montrer le chemin, mais refusa d'abord poliment le rafraîchissement que je lui avais proposé. Arrivés devant la chambre de mon frère, je frappai, ne m'attendant pas à obtenir une réponse (s'il n'avait pas répondu tout à l'heure, pourquoi entendrai t-il maintenant. Je fus tout de même surprise de l'entendre.

_ Ben t'en as mis du temps!!!

_ Tu rigoles? t'as entendu la porte?

_ Bien sûr que oui, je suis pas sourd.

_ Pourquoi t'es pas allé ouvrir?

_ Il faut bien que je te laisse un rôle à jouer, sinon, tu servirais à rien, ma pauvre.

J'ai haussé les épaules, puis me suis tournée vers son tuteur pour lui laisser savoir que ma mère rentrerait dans une demi-heure environ, mais il ne me regardait pas. Non, il observait mon frère avec un air choqué, en fronçant les sourcils.

_ C'est rien, laissez, lui dis-je avant de lui sourire et de sortir de la chambre de Geun Seok pour retrouver la mienne.

Omma est rentrée comme prévu 25 minutes plus tard. Elle est allée voir mon frère et son tuteur dans la chambre du  premier avant d'aller préparer le dîner. J'étais en train de travailler quand M. Song est parti. Mon bureau étant devant la fenêtre, je voyais tout ce qui se passait dans la rue, et les gens, en levant la tête pouvaient me voir également... Et c'est ce que fit le tuteur de Geun Soek. Il me fit un signe de la main avant de prendre le chemin qui menait à la gare. Je l'ai regardé s'éloigner en rêvassant., plus je le regardais, plus je le trouvais beau et viril.Je veux dire, les Idols de groupes kpop sont beaux, mais ils sont pas vraiment virils, alors que lui, son dos large, sa barbe naissante, ses cheveux décoiffés, tout ça laissait paraître un charme beaucoup plus "homme" que les autres.

 

Quelques instants plus tard, alors que nous étions à table, ma mère m'a -étonnament- adressé la parole. Mais bon, j'aurais du m'en douter, ce n'était pas pour me demander comment j'allais.

_ Geun Yeong, à partir de demain, je ne pourrai pas rentrer tôt, je ne serai donc pas là quand le professeur de ton frère viendra. Je laisserai l'argent dans le secrétaire, dans l'entrée. Je te laisse t'en charger.

_ Ye Omma, ai-je acquiescé.

_ Ah, Omma, se rappela soudain Geun Seok, Noona faisait encore sa victime, et je l'entendais le draguer! Elle gloussait comme une collégienne à ses blagues.

J'ai failli tuer mon frère quand il dit ça, mais ma mère à réagit trop vite.

_ Geun Meon, je savais que je ne pouvais pas te faire confiance. Je t'interdis de lui adresser la parole pour autre chose que de la politesse, compris? Et si tu fais encore une fois ta victime, tu seras chassée d'ici, c'est déjà suffisant que tu choisisses d'aller dans une école minable.

Je ne dis rien, bouillonnant totalement à l'intérieur. Je fis cependant ce qu'elle voulait de moi dans la semaine qui a suivi.

En effet, quand M. Song est arrivé, je l'ai salué, à mon désespoir, froidement. Il m'a regardé bizarrement mais ne dit rien. J'ai agi de la sorte toute la semaine qui à suivi, ainsi que la moitié de la semaine suivante. Le jeudi Je suis rentrée plus tard à le la maison, et mon frère n'était pas présent. J'ai reçu un message sur mon portable dans lequel il me disait qu'il serait là une heure plus tard, et que je devais dire à son "prof" qu'il pouvait ne pas assurer son cours. A peine suis-je montée dans ma chambre pour me changer que quelqu'un à sonné à la porte. Je suis donc redescendue, toujours en uniforme.

Comme tous les jours, il m'a sourit. Et pour une fois, j'ai répondu à son sourire. Pour deux raisons : la première : il était trop éblouissant pour que quiconque puisse y résister, la deuxième, mon frère n'était pas à la maison, et je pouvais donc agir comme bon me semblait sans me faire traiter de tous les noms. Bien évidemment, je lui ai tout de même dit que mon frère ne serait pas là, et qu'il lui disait qu'il pouvait partir. Et il m'a répondu que ce n'était pas grave, qu'il restait pour me parler.

_ Pourquoi vous avez changé de comportement heu... Je suis désolé, nous n'avons pas beaucoup parlé, je ne connais pas votre prénom.

_ Ah non, j'aurais du me présenter. Je suis Park Geun Yeong.

_ Fort bien, Je m'appelle Song Seung Heon. J'ai 22 ans, et suis à l'université... Il s'arrêta en me voyant sourire. Qu'est-ce qu'il y a?

_ Et bien... no offense, mais on dirait un peu les alcooliques anonymes.

_ Il m'a regardé avec un air éberlué avant d'éclater de rire.

 

Après nous être présenté, nous avons beaucoup parlé. J'étais tellement dans la conversation, que je n'ai pas vu le temps passer.  J'ai réalisé que mon frère n'allait pas tarder à arriver, et j'ai prévenu M. Song. Il compri et me salua avant de partir. Mon frère est rentré dix minutes plus tard. Il a réussi à me convaincre de ne pas dire à Omma qu'il avait séché son cours, à la condition qu'il ne rapporte plus ce que je fait à notre mère. Il m'a promis de quand même venir de temps en temps, mais qu'il me préviendrai toujours à l'avance au cas où, pour ne pas faire venir le tuteur pour rien tous les jours... Mon petit frère gentil, la bonne blague.

 Bref, le jour suivant, alors que je parlais du nouveau film que j'avais l'intention d'aller voir à ma meilleure amie, j'apperçu professeur Song. Je m'excusai auprès de mon amie, et me précipitait d'aller voir le magnifique professeur de mon frère.

_ Annyeonghaseo!

_ Annyeo ! m'a-t'il répondu.

Je souris en lui demander ce qui l'amenait ici, et mon sourire s'élargit, en même temps que le rouge me montait aux joues lorsqu'il me répondit qu'il voulait me parler. Puis je réalisai que je ne lui avais jamais dit dans quel lycée j'allais.

_ Ah, votre uniforme vous a dénoncé. Vous le portiez encore lorsque nous nous sommes rencontrés.

Je hochai la tête, et nous marchâmes en silence jusqu'à ce qu'il s'arrête près d'une voiture. Je m'apprétai à lui dire au revoir, lorsqu'il me fit signe de m'assoir avec lui. Je m'executai. 

Nous sommes arrivés chez moi seulement quelques minutes plus tard, et nous avons, comme la dernière fois, parlé plus d'une heure. Nous avons parlé de nos centres d'interêt communs et il m'a donné son numéro de portable. Je lui ai envoyé un message pour qu'il ai le mien. Quelques minutes après cela, il est parti et je me suis précipitée dans ma chambre pour ne pas que mon frère ne me voit dans la cuisinte en rentrant. ça aurait été assez suspect.

Pendant les deux semaines qui suivirent, je voyais le professeur tous les deux trois jours environ, et nous nous envoyions assez régulièrement des messages, assez banals, pour nous tenir informés, jusqu'à ce que je comprenne que je commençais à ressentir des sentiments pour lui. Ce qui était hors de question. J'ai donc commencé à arrêter de lui envoyer des messages et de répondre aux siens. Lorsqu'il passait donner un cours à mon frère, je me contentais des politesses les plus basiques et évitais de le regarder dans les yeux. Un jour que je sortais du lycée, je reçus un message de mon fère me disant de prévenir son professeur qu'il ne viendrait pas. J'allais donc, à contrecoeur lui envoyer un message pour lui dire, lorsque je vis qu'il m'attendait à la sortie du lycée. Il n'était pas venu depuis ce fameux jour, parce que j'avais eu peur des rumeurs, et il avait compris. Ma meilleure amie me l'a montré, et j'ai haussé les épaules en l'entrainant du côté opposé en espérant qu'il ne me remarquerait pas lorsque quelqu'un m'agrippa le bras. Je me retournai en retenant mon souffle, mais ce n'étais que une de mes amies. 

_ Geun Yeoun-ah!! Arrête de courir ! 

Pourquoi a-t-elle dit ça aussi fort ? Professeur Song l'a surement entendue parce qu'il a tourné la tête à ce moment là.

_ Désolée Ye Jin-ah, je suis pressée, je t'enverrai un message ce soir et ...

_ Geun Yeong Sshi!! Attendez ! 

je soupirai fis ce qu'il me dit. Il arriva près de moi, salua mes amies et je le suivis après avoir fait de même. Nous nous installâmes  dans sa voiture, mais au lieu de me reconduire chez moi il partit dans l'autre direction. Ne voulant pas briser le silence, je ne posai pas de question, mais n'étais pas moins étonnée. Il arrêta sa voiture au bout de dix minutes devant un immeuble.

_ Où sommes-nous ?

_ Chez moi. 

je me raidis en entendant cela et me refusai à bouger, mais il soupira et me pris doucement par la main en me preomettant de ne rien me faire. Je décidai de le croire et le suivis sans rien dire de plus. 

Son appartement était assez spacieux, et surtout très lumineux. Il m'invita à prendre place dans le salon pendant qu'il m'amenait de quoi me rafraichir. J'en profitai pour regarder les photos, et en vis une de lui, quand il était plus jeune, avec une jeune femme, très jolie. à ce moment là je me dis que j'avais eu raison de ne pas vouloir me rapprocher de lui. mais mes tentatives de li resister avaient été vaines. Je sentis mon coeur se serrer doucement dans ma poitrine. 

_ C'est ma grande soeur, me souffle une voix douce dans l'oreille.

Je me suis retournée vers lui, les yeux grands ouverts. Il me repris la main pour m'asseoir sur le canapé comme il me l'avait proposé cinq minutes auparavant. Il me tend un sprite, la boisson que je lui avais dit que je préférai. Mais il n'aime pas ça alors pourquoi ...

_ J'en avais acheté au cas où vous... passeriez, m'a t-il dit, répondant sans le savoir à ma question. Je rougis mais ne relevai pas. Je ne voulais pas me faire d'idées.

_ Vous savez, vous pouvez me dire tu, ça ne me gêne pas, en plus je trouve ça assez étrange... quand vous me vouvoyez.... 

Je me detestai presque d'hesiter sur mes mots, et je me baffais mentalement à cause de ma timidité. Mais il semblait comprendre, parce qu'il me sourit chaleureusement.

_ Merci, je voulais te demander de faire pareil. Bien sûr, pas devant ton frère ou ta mère, mais, quand on est tous les deux... enfin...

Il avait fini par se taire devant mon absence de réponse, mais je me suis sentie devenir aussi rouge qu'une écrevisse, ce qui le fit sourire.

_ Tu es mignonne, m'a t-il murmuré. 

Je finis par cacher mon visage dans mes mains, génée. Je savais qu'il fallait que je parte, parce que j'étais tombée amoureuse de lui. En bien peu de temps, et c'était de pire en pire. Si l'on peut qualifier ainsi le fait de tomber amoureuse. Bref. Je me suis donc levée, lui disant que j'étais attendue à la maison. Il a parut déçu et a insisté pour me racompagner chez moi. Il m'a déposée au bout de la rue, parce qu'il ne voulait pas que la personne qui voulait sois-disant me voir à la maison ne sâche que je suis avec lui, étant donné que je n'en ai pas le droit. Alors que je partais, il appella mon nom, alors je me retournai, un air interrogatif sur le visage, et il m'embrassa doucement le joue. Je sentis mon visage chauffer, et baissai la tête. Il me la releva

_ Si tu veux que j'arrête de venir te voir...

Je secouai vivement la tête. Je sais que je n'aurai pas du, mais je ne voulais pas qu'il m'oublie. Même si je n'avais aucune chance pour que mes sentiments soient un jour partagés. Il me voyait sûrement juste comme une petite soeur.

Je l'entend soupirer, et vois son air soulagé (?). Je souris légèrement et sors.

En arrivant dans la maison, je remarque que personne n'est là, et alors que j'allais monter, une pulsion soudaine me pris, et je me précipitai dehors. Song Seung Heon allait passer, mais je lui fit un signe et il s'arrêta à ma hauteur. Il descendit, et je l'invitai à entrer. Il sourit et je lui préparai son café. Nous étions dans le salon à discuter tranquillement lorsqu'il fit tomber sa cuillère. Je me suis baissée pour la ramasser, mais lui aussi. Mon visage était très proche du sien, et je n'ai pas pu résister; je l'ai embrasser. Gênée, je me suis tout de suite reculée mais il m'a retenue. Il m'a sourit, et à recommencé. Mais pour de vrai cette fois. 

_ Dis moi Geun Yeong-ah, t'as quel âge ?

_ dix-sept ans, bientôt dix-huit. je suis trop jeune c'est ça ?

_ J'en ai vingt-trois.  Je ne veux pas te laisser partir. Je t'avoue que au début je ne pensais  pas être amoureux de toi, mais quand tu as commencé à ignorer mes messages, j'ai compris. il va falloir garder cela secret mais...Geun Yeong-ah, est-ce que tu veux bien... être me petite amie ?

_ Ye... oppa... 

je rougis en prononçant ce mot, tandis que son visage c'est illuminé.

Nous sommes parvenus à garder notre secret pendant environ un mois, et mon anniversaire aurait lieux deux semaines plus tard. Nous n'étions jamais allés plus loins que s'embrasser ou se tenir la mains.

 Alors que, comme souvent, il me ramenait chez moi après les cours, je recevais un nouveau message de mon frère qui me dit de prévenir Oppa qu'il n'avait pas besoin de venir. Je lui dit pour la forme, et un sourire en coin se forma.

_ Vraiment ? Tu veux faire quoi ? 

_ rentrer à la maison et regarder un film avec toi.

Je n'étais plus trop timide. Je rougissai bien-sûr encore lorsqu'il me complimentait, mais je lui disais ce que je pensais. Il hocha la tête, et nous avons choisi un film romantique. Je me décidai pour la première fois à lui montrer ma chambre, où nous pourrions regarder un film sur mon ordinateur. Il était content que je lui montre enfin mon petit espace personnel et m'embrasse doucement. Je mis le DVD pendant qu'il s'installait sur le canapé de ma chambre, et je le rejoignis. Il a pris ma main au bout de vingt minutes, et je la serrai. Alors que le passage du film commençait à me faire pleurer, il m'embrassa et me dit qu'il n'aimait pas me voir pleurer. je souri bêtememnt, et l'embrassa. Le problème est que cela devenait un peu trop passionné quand la porte de ma chambre s'ouvrit violement

_ Noona est-ce que tu... AHH! Professeur ! Noona ! Qu'est-ce que vous faites ? C'est dég'!

Je tiens à préciser que nous ne faisions que nous embrasser. plus... plus que d'habitude, mais quand même!

_ Ecoute Geun Seok, ne dis rien à omma et je te couvrieai à chaque fois que tu sortiras.

_ C'est déjà le cas.

_ Justement. Tu as une noona parfaite, tu ne veux quand même pas qu'elle parte n'est-ce pas ? 

_ Vous, ne me parlez pas, je pourrais vous dénoncer à la police et...

_ NON! S'il te plaît Geun Seok, ne le dis pas, je ferai tes devoirs.

Il réfléchit un peu avant de hocher la tête.

_ ça me va, mais faîtes attention quand même.

Oppa eut l'air désolé ) propos du fait que je doive faire les devoirs de mon fère, et il me fit promettre de toujours lui en amener au moins la moitié. Je souris pour acquiescer et il m'embrassa doucement.

Je le raccompagnai à la porte quand Omma arriva. C'est seulement à ce moment là que je remarquai quelle heure il était. Elle regarda Oppa interloqué et allait lui demander ce qu'il faisait encore là quand Geun Seok passa et remercia son professeur d'avoir pris de son temps en plus pour lui expliquer ce si complexe exercice de math. Ma mère hocha la tête, contente de celui qu'elle avait embauché, et partit dans sa chambre.

Les deux semaines jusqu'à mon anniversaire se passèrent sans plus de problèmes.Le jour de mes dix-huit ans, il m'attendait devant la maison le matin, et m'embrassa. J'allai lui dire d'arrêter à cause de ma mère lorsque j'ai réalisé que j'avais dix-huit ans. Ce n'était plus illégal. Je lui rendi donc son baiser. Geun Seok sortit à ce moment là et tira sur le bras de mon petit ami et l'invectiva, lui disant de ne pas faire ça ici, et que j'avais beau être mjeur, il devait prendre soin de moi.

Ma mère sortit, interrompue dans son petit déjeuner par les cris de mon frère, et fut étonnée de voir son professeur ici. Il prit alors ma main, et le sourire qui commençait à se former sur les levres de ma mère disparut aussitôt.

Elle accépta finalement notre relation quand Oppa se retourna vers moi avec un petit cadeau. Pressée de découvrir son contenu, je l'ouvris devant tout le monde, et y découvrit une petit boîte. dedans était déssinée une bague, avec une boîte me demandant de l'épouser. En levant les yeux, je le vis avec la vraie bague dans un écrin. Sans pouvoir dire quoi que ce soit je le regardai.

_ Je sais que l'on ne se connait que depuis quatre mois, mais j'ai l'impression de t'avoir toujours connue. Quand tu m'a ouvert la porte de chez toi la première fois et que tu m'as dit ne pas être celle pour qui je répondais à l'annonce mais sa fille, j'ai lâché un petit soupir. Je n'ai pas tout de suite compris pourquoi, mais j'étais à ce moment là, surement déjà amoureux de toi. Quand tu m'as dit n'avoir que 17 ans, j'ai eu peur, mais j'ai eu encore plus peur de te perdre, alors j'ai continué, et quand ton frère nous à surpris, j'ai eu peur que tu prenne la fuite. Je ne te l'ai jamais vraiment dit, mais je t'aime. Et j'aimerai que tu devienne ma femme. 

Emue aux larmes par les paroles de celui que j'aimais, je l'ai juste doucement embrassé et acquiéscé. Il regarda ma mère qui leva les bras au ciel en déclarant que je n'en avais jamais fait qu'à ma tête de toute façon.

 

Nous avons attendu encore un ans pour nous marier, le temps que je finisse le lycée. C'est le mariage parfait, ma mère me reparle enfin, ma meilleure amie est là, même si au début elle me faisais la tête parce que je ne lui avait pas parlé de mon Oppa, mais elle m'avait assez rapidement pardonnée. Mon frère et elle ont d'ailleurs commencé à sortir ensemble (je sais, je trouve ça flippant aussi) et il est enfin devenu bon en cours. enfin, moyen quoi. Et maintenant, il faut que je vous laisse, l'homme de ma vie m'attend pour partir en lune de miel.

 

Song Geon Yeong.

Marie

 

Repost 0
Published by aupaysdesdramas - dans fanfictions one shot
commenter cet article

Présentation

  • : blog au pays des dramas
  • blog au pays des dramas
  • : c'est un blog qui parle de dramas, de mangas, de cuisine, de musique, et peut être, avec le temps d'autres choses...
  • Contact

Profil

  • aupaysdesdramas
  • on est deux à faire ce blog, on est jeunes, et on a la vie devant nous, ce qui veut dire plein de temps pour aller au japon, en corée...
  • on est deux à faire ce blog, on est jeunes, et on a la vie devant nous, ce qui veut dire plein de temps pour aller au japon, en corée...

Recherche

Archives