Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mai 2013 2 21 /05 /mai /2013 18:27

POV Lydie


Oh non ! Pourquoi mon réveil n’a-t-il pas sonné ? Je vais être en retard et David va me crier dessus encore une fois. Vite vite, une douche rapide, tant pis, je ne me sécherai pas les cheveux.


DING DONG
J’arrive. Je me précipite sur la porte pour lui ouvrir, les cheveux trempés, ma tartine dans une main et mes converses vaguement enfilées en pantoufles.
_ Je suis vraiment désolée, je suis prête on peut y aller.
_ Hep, hep, hep, où crois-tu aller comme ça mon petit ? Tu vas te sécher les cheveux immédiatement
_ Mais David, vite, on va être en retard… non on est en retard ! Que vont dire les autres si on arrive en retard ensemble ?
_ Que nous avons vécu une folle nuit d’amour et que, épuisés, nous n’avons pu nous lever plus tôt.
Quelle excuse géniale. Enfin, si elle avait été vraie. Parce que là, aucun intérêt.
_ Je rigole…
OH ! Il rougit… ah tiens, je crois que moi aussi.
_ Lydie, je rigole ok ? Ne répète pas ça, sinon je vais me faire envoyer en prison pour tentative de détournement de mineur. Non, bien sûr que non, je dirai juste que j’étais en retard et que je t’ai vu courir sur le bord de la route à 5 km du restaurant, et que donc je t’ai proposé de venir avec moi. De toute façon, comme t’es tout le temps en retard, personne ne dira rien. Et Bryan ne viendra pas m’embêter.
_ Bryan t’embête ?
_ Tu ne te rends pas compte ! Il est aux petits soins pour toi et a dit qu’aucun garçon n’était autorisé à t’adresser la parole, à part lui.
_ Pardon ?
_ T’étais pas au courant ? Ben j’avais remarqué qu’il venait me voir à chaque fois que je parle à qui que ce soit mais… attends, je travaille toute la journée avec Pierre et Alexandre !
_ Ah oui. Ils sont gays. Mais ne t’es pas avec Bryan ?
_ Tu rigole j’espère ? Je ne peux pas le supporter. Limite je le préférais méchant que collant. Là il est invivable ! Pourquoi ? T’es jaloux ?
_ … T’es vraiment bête quand tu t’y mets.
_ Merci… Bon, attends-moi là, je vais me sécher les cheveux vite-fait.


***


Incroyable ! Je ne peux pas croire qu’il empêche qui que ce soit de me parler ! Ça va être le stage le plus pourri de ma vie s’il continue ! M*rde ! C’est trop chaud ce truc. J’y pense, c’est la première fois que j’ai une conversation normale avec David depuis le début de mon stage ! C’est trop bien ! Ah, il faut que je me dépêche, sinon on va arriver une heure en retard.
_ David c’est bon j’arrive !
Tiens. Pas de réponse. D’abord il est où ? Pitié, pas dans le salon… et m*rde. J’ai déjà dit à Viviane de ne pas mettre de photos de moi là… En plus comme je suis sa seule petite fille, il n’y a que des photos de moi… enfin non, d’elle aussi. Et une ou deux de mes parents, mais bon comme ils se sont disputés. Ah je m’égare encore. Ça ne va pas du tout.
_ David on y va ?
_ Oui oui… Dis moi, c’est fou comme t’as changé depuis cette photo !
_ J’avais douze ans.
_ Ah je vois. Très mignonne celle-là Ly.
_ Hein ? Oh non.
La photo la plus embarrassante de ma vie. Je ne comprends même pas pourquoi elle est là. L’an dernier elle a fait une sorte de carnaval, et elle m’a forcée à me déguiser en mariée, pour me montrer à ses amies. Et puis elle a osé me dire qu’elle voulait pourvoir me voir en mariée avant sa mort. Tu parles. Elle nous enterra tous. Et puis ça va, elle n’a que soixante-dix ans… bon, ok ce n’est pas tout jeune, mais pour une grand-mère, et puis, avec tous les progrès de la médecine, elle a le temps. C’est d’ailleurs ce que je me tue à lui répéter. Bref.
_ David, c’est pas drôle, on y va.
_ Non ça ne l’est pas. Tu m’inviteras à ton mariage ?
_ Si je me marie un jour, surement.
Ah oui, David, tu seras même le marié. Mouahaha. Non. Mais j’ai le droit de rêver.


***

C’est cool, l’excuse à bien marché ! AAAAAHHHHHHHHHH ! Cédric est déjà là ! Mon petit canard ! C’est qui ça ? Un asiatique ! Ah il est trop beau… Bien sûr, pas autant que David, mais bon… peut il qu’il parle chinois ? Ou Coréen ? Ou encore mieux : Japonais ? Enfin, ce serait un peu débile d’espérer.
_ Ah Ly ! Ça fait trop longtemps ! Comment ça va ? 
_ Je suis trop contente de te voir ! Tu sais que j’étais triste quand j’ai vu que tu n’étais pas là quand je suis arrivée ? J’ai eu peur que tu sois parti, mais David m’a dit que tu revenais aujourd’hui.
_ Mais oui, j’étais obligée de revenir avant mardi prochain n’est-il pas ? Bref, je te présente Daisuke, il vient du Japon et ne parle pas français. Comme je sais que tu te débrouille en japonais, j’ai pensé à toi pour l’aider à apprendre la langue au début, même s’il ne te reste que trois semaines ici. Tu sais où j’habite right ?
_ Oui bien sûr, pourquoi ? Il vit chez toi ? Sinon je suis toute seule à la maison, il peut venir ma grand-mère m’a appelée hier soir pour me dire qu’elle partait avec Edward en Alaska… n’importe quoi ! Qui part en Alaska pendant les vacances d’été ? C’est complètement stupide ! Je serais partie en Thaïlande et…
_ Ly ! Arrête ça ! David, pourquoi tu lui as pas dit que je ramenais un apprenti d’Asie ?
_ Parce que j’étais pas au courant qu’elle parlait japonais ! 
_ T’es jaloux Davidou ? Je vais le dire à ta femme.
Tiens, il a l’air étonné. Il pensait peut être que je ne le savais pas. 
_ De toute façon, reprend Cédric, je vais pas te laisser vivre seule avec un garçon, surtout qu’il n’a qu’un mois de plus que toi et deux adolescents tous seuls…
Je ne l’écoute plus. Lui est ses blagues perverses. En plus Daisuke a l’air complètement perdu. Le pauvre. Je vais lui parler.

Pov Omniscient

Pendant que Lydie s’adressait en japonais au jeune garçon, plus qu’heureux de trouver quelqu’un de son âge qui parle sa langue, Cédric et le chef se dirigèrent vers la cuisine et commencèrent à travailler, après avoir décidé d’un accord tacite de laisser les deux jeunes discuter. Après avoir raconté son voyage à son ami, il lui demanda ce qu’il s’était passé depuis le début de la semaine. Il fut étonné d’apprendre le « rapprochement » de Bryan et de Lydie et ne put s’empêcher de rire en entendant son ami lui rapporter les paroles de la jeune fille en ce qui concernait leur nouvelle relation à sens unique, avant de se décider à aborder les sujets fâcheux.

_ Alors, avec Lydie ? Tu ne me feras pas croire votre histoire de « je l’ai vue sur le bord de la route et j’ai décidé de l’aider, moi chevalier au grand cœur ».
_ Ah m*rde. Elle m’avait dit que ça marcherait pas. Au départ je voulais vous dire qu’on avait passé une folle nuit d’amour, mais elle voulait pas.
_ Ah donc ca y est ?
_ Ça y est quoi ? Non, en fait je lui ai juste dit hier soir que je viendrai la chercher ce matin, et comme elle avait les cheveux trempés, je l’ai forcée les sécher avant de sortir.
_ Ah… C’est tout. Mais pourquoi tu vas la chercher ? Il y a forcément quelque chose, sinon tu la laisserais courir tous les matins n’est-ce pas ?
_ Quoi ? … Non mais ça va pas ? Elle a dix-sept ans Cédric ! Elle est même pas encore majeure ! Tu dis vraiment n’importe quoi. Arrête de dire des choses comme ça, je vais finir par me faire arrêter moi ! Je vais la chercher juste parce que c’est dangereux ! D’ailleurs, tu gardes le petit chinois chez toi, sinon elle va se faire violer elle va pas comprendre.
_ Non mais tu rigoles ? T’as vu comment t’es jaloux dès qu’on sait quelque chose que tu ne sais pas ? En plus, Dan m’a raconté la tête que tu as faite quand il a fait croire qu’ils étaient ensemble, et ta réaction quand elle a dit qu’il était trop vieux pour elle. Sachant que t’as le même âge que lui… En plus il est japonais, et il ne se passera rien. T’as qu’à y aller aussi si t’as peur.
David s’arrêta de couper la viande en entendant ça et se mit à réfléchir. « Si je vais chez elle, il ne se passera rien ! En même temps, ça ferait bizarre si un vieux de trente ans allait squatter chez une petite collègue stagiaire. Il faut que je demande à une fille… Sauf qu’il n’y en a pas ici… Ah ! Je vais demander à Amandine ! » Il lui envoya un rapide message sous le regard suspicieux de son ami et sourit en recevant la réponse.
_ Non Cédric, je n’irai pas. En revanche Amandine si. LYDIE !
Celle-ci lui répondit de la plonge où elle se trouvait avec Daisuke qui la trouvait fort sympathique et jolie.

_ OUI ? T’ES OU J’ARRIVE ?
Elle se prit une tape sur la tête par Dan qui lui dit d’arrêter de beugler et que David était côté viande. Il fit un rapide signe de tête au jeune asiatique qu’il vit regarder intensément la jeune fille sans qu’elle s’en aperçoive et se dit qu’il fallait prévenir les deux autres. Il envoya ensuite Alexandre pour qu’il prenne le relai pendant que l’adolescente rejoignait l’amour de sa vie et le meilleur ami de celui-ci.
Lydie faillit déraper en arrivant dans la salle froide et se fit rattraper par Cédric qui sourit en admirant l’œil noir de son ami.
_ Qu’est-c’qu’y à ?
_ Surveille ton langage je te prie. 
_ Oh c’est bon, c’est pas avec vous qu’on va réviser le dictionnaire avec vos blagues salaces et les gros mots, rétorqua la Lydie
_ Peut être mais t’es une fille, répondit Cédric. Et une fille qui parle mal, c’est pas beau, et ça trouve pas de mari.
_ C’est bon, je me marierai pas si ça se trouve.
_ Ah recommence pas ! 
_ Mais c’est vrai ! 
_ De quoi ? S’interposa le chef
_ Elle se trouve moche.
_ Non, je ne me trouve pas moche, je ne me trouve juste pas belle.
_ En tout cas, le petit chinois… dit Dan en passant
_ Japonais ! S’exclamèrent les deux qui étaient en train de se chamailler juste avant.
_ Ouais lui, ben en tout cas lui n’est pas de cet avis si tu veux savoir.
_ Parce que tu parles japonais toi ? 
_ Non, mais c’était pas compliqué à deviner.
Pendant qu’ils recommençaient à se disputer gentiment, David ne pu s’empêcher de penser que la jeune fille n’était pas moche pour deux sous, loin de là, avant de se rappeler le pourquoi il l’avait appelée. Il lui exposa son idée qu’elle accepta en grommelant plus pour la forme qu’autre chose, parce qu’elle était bien contente qu’il se soucie de sa sécurité. En plus comme ça elle pourrait s’entraîner à parler japonais. Ça fait longtemps qu’elle ne l’avait pas parlé (une semaine…). Cédric soupira devant les deux têtes de mule, et alors que Lydie repartait nettoyer les casseroles, David se souvint qu’elle avait parlé d’une femme.
_ Dis-moi Cédric, j’ai entendu dire que j’avais une femme… J’ai pas trop compris là, ne voudrais-tu pas éclairer ma lanterne ?
_ Euh ben en fait… tu t’énerves pas hein ? 
_ Cédric …
_ Je te raconte mais tu t’énerves pas. En fait l’année dernière, t’as dit en parlant d’une connerie qu’ont fait Paul et Charles, les deux anciens apprentis, « même ma fille de trois ans ne ferait pas un truc comme ça ». Et elle n’a pas réalisé que c’était imagé, et l’a pris à la lettre. Après elle m’en a parlé, et j’ai dit que t’avais une femme et une fille, pour rigoler tu vois. Je pensais pas que ça la marquerait, et c’est à ce moment là qu’elle m’a dit qu’elle était am… Bref. (Il fit signe de regarder sa montre). Je dois y aller. Il s’arrêta en réalisant que son excuse bidon ne tenait absolument pas la route étant donné que le service venait de commencer, soupira et retourna travailler sous l’œil abasourdi de David.
_ Tu veux dire qu’elle pense que je suis marié ?
_ Bien… oui. Pardon. 
_ Qu’est-ce que t’allais dire à la fin ? Quand tu as coupé ton mot au milieu ? Elle est amoureuse ? De qui ? 
_ De toi espèce de crétin ! De toi ! T’es vraiment bigleux si tu vois rien. Et quand je pense que je te l’ai dit. Elle me faisait confiance…
David n’écoutait déjà plus. Il ne comprenait pas comment elle pouvait ressentir quoi que ce soit pour lui, vieil homme de trente ans comme il aimait s’appeler lui-même pour rigoler. Il se dit qu’il fallait que cela change et que pour cela il devait devenir désagréable, même si c’était complètement contre sa nature. 

 

Marie

Partager cet article

Repost 0
Published by aupaysdesdramas - dans fanfictions dans un restaurant
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : blog au pays des dramas
  • blog au pays des dramas
  • : c'est un blog qui parle de dramas, de mangas, de cuisine, de musique, et peut être, avec le temps d'autres choses...
  • Contact

Profil

  • aupaysdesdramas
  • on est deux à faire ce blog, on est jeunes, et on a la vie devant nous, ce qui veut dire plein de temps pour aller au japon, en corée...
  • on est deux à faire ce blog, on est jeunes, et on a la vie devant nous, ce qui veut dire plein de temps pour aller au japon, en corée...

Recherche

Archives